Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Beqaa > Zahlé > Rayak


Rayak (Riyak)

Situé en plein centre de la vallée. Plaine de la Bekaa entre Zahlé et Héliopolis-Baalbeck, Rayaq se trouve à 60km de Beyrouth à 900m d’altitude. L’origine du nom est sémitique : de ‘Rac’ c’est-à-dire l’endroit vide ou de ‘ric’ qui veut dire l’éclair, la brillance.

A Rayaq c’est la vraie et pacifique coexistence entre toutes les communautés. Eglises, mosquées se côtoient. L’agriculture est prospère comme dans toute la plaine, arbres fruitiers, vignes,… céréales, et légumes de toutes espèces.

Infrastructure très fonctionnelle, électricité, téléphones, école, cliniques, club etc… restaurants…

Le nom de Rayaq est lié à deux ‘fondations’ patriotiques de grande importance. La gare des chemins de fer qui reliaient le Liban à tous les Etats avoisinants, Syrie, Jordanie, Irak et dans un temps où le train ne dépassait pas les 17-18 km heures dans la plaine et de générer l’enthousiasme du grand poète Moutran : le décrire comme « il dévorait l’espace à toute vitesse ». A-t-on pensé aux vitesses actuelles qui cherchent à dépasser celles de la lumière ? On raconte que dans les rudes montées de Bhamdoun, les passagers descendaient cueillir du raisin dans les vignes bordant les rails et remontaient en train au lacet tournant suivant comme si de rien n’était. Ce chemin de fer datait de 1895.

Quant à la région militaire, une caserne et une aérogare etc…c’est toute une histoire des plus nostalgiques.

Les pistes de l’aéroport furent utilisées par les Allemands lors de la seconde guerre mondiale. Les Alliés Français et Anglais s’en emparèrent. Ils agrandirent cette base, l’informatisant et l’aviation française envoya des spécialistes pour former un certain nombre de pilotes libanais.

Pilotes et mécanique des avions, le 1er août 1945 le Liban y avait là sa patrouille aérienne, et sa force aéronautique.

Durant le mandat français, Rayaq était la base aérienne et le centre d’attraction de toutes les unités militaires de toute la région Liban, Syrie, moyen et proche Orient.

La base avait de nombreuses installations de loisirs : restaurants, jardins, chauffage central etc…

En 1949, les forces de l’air françaises évacuèrent le lieu… Le commandement de l’armée libanaise décida de reconduire la base en ajoutant de nouvelles constructions et infrastructures ; des officiers furent affectés à la base et d’excellents pilotes furent formés.

Dans l’aérogare, on voit le bâtiment administratif, plusieurs hangars, une tour de contrôle, un club des officiers, des maisons, des parachutes tour, des casernes, des ateliers… de pistes, système d’éclairage… et l’école technique de l’aviation.

La base est le foyer de l’école d’aviation : Air Force Libanaise AFL. Elle forme des pilotes d’avions civils, de chasse et d’hélicoptères.

La AFL a aussi un objectif de qualifier des techniciens pour notre Force aérienne.

La base de Rayaq est aussi la maison pour les Libanais de AFL, car elle contient tous les avions anciens et la majorité de l’aéronavale au sol. Il y a là un musée qui n’est pas ouvert au public ; les visiteurs doivent obtenir une permission pour la visite.

Dans le musée on voit :

- Des Hauillaud Vampire T55
- Hauker Hunter F6
- Sud Aviation AB212
- Fouga Mafister CM170
- Aerospatiale SA3421 Gazelle

Le musée comprend un hangar destiné à devenir un musée ouvert au public.

A Rayaq tous les avions prennent là leur retraite. La base a été ciblée par Israël le 13 juillet 2006. Des techniciens restaurent certains avions : il s’agit des avions utilisés contre le Fateh el islam qui s’était installé à Nahr el Bared.

On découvre là trois monuments dédiés à l’armée libanaise, l’armée française et syrienne.

Une journée passée dans la Bekaa entre Zahlé, Anjar, Héliopolis et Rayaq est des plus agréable, il faut se protéger du soleil chaud et brûlant surtout l’été. L’aérogare fonctionne toujours, mais la gare des chemins de fer, c’est pour quand ? Une visite à ne pas omettre, c’est le grand séminaire des Pères Blancs qui reçoit actuellement les pères Grec-byzantins et dont la présence fut bienvenue dans le développement social, culturel et religieux de la région.

Joseph Matar

- Base militaire Rayak: >> Voir la Vue << (2011-08-01)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits