Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Beyrouth 


"Jardin Al Sanayeh", Les métiers

Un quartier au centre-ouest de Beyrouth connu sous le nom El Sanayeh, un mot au pluriel qui signifie 'les métiers' ou simplement: les arts et métiers, qui ont des écoles dans tous les coins du Liban.

Actuellement, ce quartier fut aussi connu longtemps par son "hôpital" gratuit: le premier peut-être de cette catégorie car il appartenait à l'Etat. En face de cette ancienne "bâtisse" se trouvait un grand jardin aménagé par les autorités et où beaucoup de gens venaient se reposer, déjeuner, lire, fumer dans la fraîcheur des ombres de la verdure.

L'édifice hospitalier avait été érigé par les administrateurs au temps des "Moutassarefs"; il est occupé actuellement par une Faculté de l'Université Libanaise.

Le jardin, où poussent un grand nombre d'arbres forestiers, était un endroit favori pour les rencontres, pour passer le temps, se détendre, se reposer entre Tallet el Khayat et Hamra; une petite élévation au centre ouest de Beyrouth, très fréquenté et entouré de vendeurs de "Limonades", de "galettes", de "Manouchés" des sucreries, de fruits, étaient nombreux. Ce jardin, le plus ancien de Beyrouth, a été très endommagés durant les événements; mal entretenu, ayant reçu pas mal d'obus, on y voyait des arbres desséchés, cassés, des ordures partout...etc.

Le jardin avait perdu son charme.

Un terrain de 22.000 m2, donné par la famille Tabara en 1908 entouré actuellement par de très hauts immeubles, c'est l'espace vert le plus grand à Beyrouth à part la forêt des pins.

Ce jardin crée en 1909 à l'époque du Sultan Abdel Hamid, portrait au début son nom pour en finir par "el Sanayeh". Il a été conçu comme jardin Français respectant la symétrie, l'ordre, l'infrastructure et tous les éléments nécessaires: passages, allées et perspectives, bancs et clôtures, espèces d'arbres plantés. L'Eucalyptus abondant dans cette région.

Apres l'attentat criminel qui a coûté la vie au Président René Mouawad le 22 Novembre 1989, les autorités ont décidé de rajeunir, rénover et restaurer le lieu, on a replanté et exécuté certain travaux dans ce jardin.

Le jardin a été entretenu par la municipalité: irrigation, taille des arbres, nettoyage et propreté, retournement de la terre, engrais, pesticides etc...

Lorsqu'on eut érigé le monument place Riad Solh pour l'ancien premier ministre du même nom, la fontaine qui se trouvait sur la place et réalisée par l'architecte Youssef Aftimos, fut transportée et reconstruite dans le dit jardin; comme on faisait de minimes travaux, le jardin fut fermé au public; et en 2012 les travaux ont repris et transformé intégralement le jardin grâce aux architectes paysagistes, et aux dons offerts (4.5 millions de dollars) par "Holding Azadea" et des O.N.G., Associations pour les forêts, Liban Roots, etc...

En 2014 le jardin ouvre ses portes au public, Le jardin a été transformé et il ressemble actuellement aux jardins en Europe: Aires de jeux pour enfants, allées pour jogging et vélos, un amphithéâtre, salles d'expositions, et inclus un mur en grés décoré avec les noms de célèbres Libanais, fontaines, irrigation, aires fleuries en permanence, ce qui attire beaucoup de familles pauvres dans une région très peuplée. Sur un grand rayon du jardin tous les magasins en tiennent le nom: Fleurs Sanayeh, vendeurs de café, boisson, pain, nouveauté, pharmacie, location, boutiques etc...

Beaucoup de nouveaux arbres ont été plantés, des toilettes propres ont été installées, un grand nombre de gardes de sécurité protège le jardin contre les malfaiteurs, un bon entretien de la verdure et des fontaines d'eau, des aires de jeux pour enfants etc...

On pense intégrer au jardin des colonnes, des vestiges historiques qui seront données par les services d'antiquités.

Les arbustes sont plantés et décorés en forme de cercle autour de la fontaine du parc... De pareils jardins sont un soulagement pour les habitants vivant dans les blocs en béton.

Avant la deuxième guerre mondiale, le Liban entier était un grand parc, un grand jardin de verdure, un Eden, plus de 80 % de sa superficie était boisée et plantée... En l'espace d'un demi siècle tout a été envahi; il n'y a presque plus d'arbres, ni de verdure... l'environnement devient de plus en plus austère... sauvons nos arbres, notre Liban... augmentons les zones vertes à l'intérieur des villes. Il y a des villes en France (Besançon) par exemple ou les zones vertes à l'intérieur de la ville dépassent les 70 %. A Beyrouth il y a des rues ou on ne trouve même plus une fleur...

Joseph Matar

- Jardin Sanayeh 1: >> Voir la Vue << (2014-06-15)
- Jardin Sanayeh 2: >> Voir la Vue << (2014-02-15)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits