Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Beyrouth


"Qasr es Snawbar" - Palais des pins

Dans les contes fantastiques, les légendes, les rêves dorés, dans les pays des merveilles... les forêts de pins recèlent un palais.

Au Paradis aussi où leurs branches aux aiguilles argentées entourent les anges, les chérubins, leurs racines infiltrées encore sur la terre les font ressembler à des fées, à des êtres vivants.

Notre pays des cèdres est parsemé de pins parasols.

J'ai vu beaucoup de Palais dans mes voyages, j'au lu sur beaucoup de Palais partout au monde, dans les quatre continents: Palais des congrès, de sport, Palacio de la musica, … Palais Farnèse, Palais Borghèse, Palais des Médicis, des Doges, des Papes, Palais de Luxembourg, de Versailles, Palacio de Oriente, de l'Elysée... au Liban on évoque aussi le palais Sursock, Palais Chéhab, Palais Tuéni, Faraon, Beiteddine, Moukhtara, Deir el Kamar... ils prennent le nom de familles illustres... ou des noms des sites, des régions. On trouve chez les libraires plusieurs volumes sur les palais du Liban.

Ici, le nom est Pastoral et poétique, est-il tombé du Ciel? une révélation? Une inspiration un nom céleste au résonnances terrestres?

Au sud de Beyrouth entre la ville et l'aéroport international s'étend une forêt de pins parasols ou pins maritimes dits encore "pins d'Alep" que les croisés avaient appelée la sapinoie et dont on attribue le reboisement au grand Fakhreddine II (1585 - 1635) afin d'éviter que les vents du Sud n'envahissent la région de dunes de sable. Cette forêt pittoresque a constitué longtemps un lieu de promenade favori pour les Beyrouthins et est devenue remarquable par l'établissement d'un champ de courses animé et célèbre et une résidence fastueuse pour l'ambassadeur de la France: Le Qasr es Snawbar, le Palais des pins. Ce Palais a d'ailleurs une histoire mouvementée:

Construit d'abord pour un casino-club de la puissante famille Sursock en 1916 (Architecte Bahjat Abdelnour) il fut occupé par les Français en 1918 et c'est de là que le 1er Septembre 1920 le général Gouraud proclama l'indépendance du Grand Liban.

Par la suite, c'est dans cette demeure constamment remaniée et enjolivée que résident tous les Hauts Commissaires de la Puissance mandataire jusqu'en 1943 (date de l'indépendance du Liban) puis tous les Ambassadeurs de la France jusqu'aujourd'hui. Au temps de la malheureuse guerre du Liban (1975 - 1990) les milices armés occupèrent et endommagèrent l'immeuble, tuèrent l'ambassadeur Delamar, mais le 30 mai 1998 le Président Chirac vint rouvrir ce lieu prestigieux complètement rénové.

Jouissant d'une double nationalité, durant les circonstances j'étais souvent un hôte parmi des milliers, les foules qui s'y pressent, il était facile de rencontrer de hauts responsables de passage au Liban: présidents, sénateurs, ministres, députés... tous attirés par la beauté de l'endroit; l'Ambassade, l'hippodrome, les arbres, les compatriotes, les amis... la réception était toujours chaleureuse...

Le Palais qui a été a plusieurs reprises restaurée est d'un style Ottoman, d'une grande beauté, la façade aux arcades orientales, sobre. La Résidence lieu intégrée dans cette forêt aux arbres centenaires. La région est toujours connue par "Horch Beyrouth", la forêt de Beyrouth.

Voici en résumé les moments clé concernant la Résidence:

- 5 Décembre 1915 Alfred Sursock loue pour 40 ans une foret de pins de 600.000 m2 (Horch Beyrouth) qui remontait aux temps des Phéniciens, afin de créer un "casino".

- Début de travaux de construction par l'architecte Bahjat Abdel Nour - vu la guerre (1915 - 1918) le casino a été utilisé comme hôpital puis comme cercle militaire.

- L'Empire Ottoman démantèle, le Liban est sous mandat français.

- Le casino au cercle de "Azmy Bay" fut rebaptisé "Résidence des pins"

- Sur le prénom de la "Résidence", le 1er Septembre 1920 fut proclame le Grand Liban.

- 28 Septembre 1921, la famille Sursock céda contre 1.850.000 FF ses droits a l'Etat français.

- Les hauts commissaires se succédaient, une barrière de bois séparait la Résidence de l'hippodrome.
- Charles De Gaule logea à la Résidence des pins en Juillet 1941 et Août 1942.

- Entre temps le bâtiment changea d'aspect. Salon de musique, prolongement de la façade, transformation des salles, rez-de-chaussée, grand salon, salle à manger, création de l'atrium.

- Après l'indépendance les Ambassadeurs se succédèrent.

- 1964, Expiration du bail - des négociations aboutirent à l'accord signé le 7 Octobre 1972.

- La guerre, déménagement des Ambassadeurs, destruction, occupation par les milices, combats, pillages.

- La paix revenue, récupération de l'immeuble endommagé, la sécurité fut assurée par la gendarmerie française.

- La Résidence fut réhabilitée et la réouverture fut présidée par le Président Chirac, le Samedi 30 Mai 1998.

Joseph Matar

- Palais des pins: >> Voir la Vue << (2013-07-14)

- Palais des pins - Intérieur: >> Voir la Vue << (2016-09-18)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits