Back Home (To the main page)

Achats du Liban

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Beyrouth 


Histoire de la Synagogue Maghen ABRAHAM par Nagi Georges ZEIDAN

Tout d'abord, une première synagogue avait été construite à Beyrouth aux environs de 1807 et s'appelait "MISGAB LADDAKH". Elle fut rasee aux environ de 1930.

Actuellement, une partie de cette synagogue est devenue une Rue qui mene jusqu'au Parlement Libanais de Beyrouth, et l'autre partie, un Hotel.

Le Journal Juif Libanais, Al A'LAM AL ISRAILI annonce, en 1922, que l'école TALMUD TORAH a Beyrouth a fêté en cette année son 42 eme anniversaire. Cela veut dire que cette école est née en 1880.

L'école Talmud Torah n'était fréquentée que par des garçons. Les premiers cours ont commence dans une salle située dans la Rue qui, plus tard en 1922, prendra le nom de Rue Philipe EL-KHAZEN. Plus tard, le nom de cette Rue deviendra la Rue Wadi Abou-Jmil.

En 1924 :
Mr. Raphael LEVY STAMBOULI achète cette école et offre de construire une nouvelle synagogue a sa place.

Le 25 Aout 1926:
Une nouvelle synagogue fut inaugurée à Wadi Abou-Jmil qui portera le nom de "MAGHEN ABRAHAM".
Sa construction fut financée par un Juif Indien, d'origine irakienne, du nom de Moise, fils d'Abraham, fils de Daoud SASSON, pour commemorer la memoire de son pere ABRAHAM SASSON.

L'ingenieur étant Menahem PINTO, ce furent Ezra BENYAMINE et Joseph fils de Yéhyé BALAYLA( Né à Damas en 1857) qui superviserent la construction . Moukhtar Isaac fils du Moukhtar Elyahou MANN (decédé à Beyrouth en 1934), lui, s'occupa des depenses.

Lors de l'inauguration de la Synagogue, assistait le Colonel Elie fils d’Ibrahim BASSAL LEVY

Le même jour, fut posé en même temps, la premiere pierre pour la construction d'une ecole juive. Cette Ecole fut nommée "école Selim TARRAB". Son fondateur, Miguel TARRAB, lui donna ce nom pour commémorer la memoire de son père Selim (Journal Lissan Al - Hal du 26 Aout 1926).
N.B. Cette école fut détruite en Octobre 2003 par la Société SOLIDERE.

Le 21 Avril 1937:
le Patriarche Maronite Monseigneur Antoine ARIDA donna un discours dans la Synagogue de Wadi Aou-Jmil en présence du Rabbin Chabbetay BAHBOUT, Grand Rabbin de la communauté juive, dans lequel il bénit et fit l’éloge de la communauté juive du Liban et de l'implantation juive en Palestine. De ce qu'il dit des Juifs :
"Ils sont la voie du destin et des buts des Chrétiens du Liban".
Son accompagnateur a la Synagogue, l'archevêque Agnatios MOUBARAK, quant a lui, avait alors dit: "Si Mgr. le Patriarche est le Patriarche des Juifs, moi je me proclame l’archevêque des Juifs".

Le 13 Juillet 1939:
Un inconnu entre dans Wadi Abou Jmil et lance une grenade a main, tout prés de la Synagogue "Maghen Abraham". Cet attentat fera cinq blesses juifs dont les noms suivent :
- Zaki, fils de Yacoub Guerchon,
- Chafika, fille de Ibrahim Cheikha,
- Rachel, fille de Aref Al-Souss
- Lily, fille de Youssef Abadi,
- Rebecca, fille de Youssef Mann.
Le 13 Février 1943 :
A la suite du décès de sa première épouse, Jacob Eliahou SAFRA inaugure un Midrach, localisé a l'entrée de la Synagogue Maghen Abraham, prés du Portail.

Le 18 Janvier 1970:
un inconnu lance une grenade sur l'école Selim TARRAB.
Kamal JOUMBLATT, alors Ministre de l'intérieur, fit une visite a la Communauté Juive de Beyrouth dans le Salon de la synagogue Maghen Abraham , et lui présenta ses excuses.

Le 6 Juillet 1971:
Albert fils de Abdallah ELIA, ancien Moukhtar de Beyrouth de Mars 1930 a Janvier 1933 et actuel Secrétaire et Conseil Communal Israélite, fut kidnappé alors qu'il était tout prés de la Synagogue ou se trouvait son bureau.

Le 13 avril 1975:
La guerre civile libanaise éclate.

Le 4 Mai 1975 :
Un dernier mariage aura lieu dans la Synagogue "Maghen Abraham":
Isaac fils de Nessim MBAZBAZ avec MARTINE, fille de Joseph HELOUANI.

Le 25 octobre 1975:
Des combats prenne place subitement dans la région Kantari de Beyrouth entre les Kataeb et les forces "alliées", et le premier Juif, un vieil homme nommé Youssef SALEM
(Chammas du Migrach SROUR et la grande Synagogue) est tué par un Franc-tireur, tout prés de la synagogue. Un kurde tente de récupérer le cadavre, Il est, lui aussi tué de la même façon.

3 Novembre 1975:
L'Organisation de la Libération de la Palestine (OLP) offrit des quantités de provisions alimentaires aux membres de la communauté juive de Wadi Abou-Jmil. Ces provisions furent distribuées aux juifs libanais qui se trouvaient dans la Synagogue du Wadi. L'avocat
Selim fils du Mohel Ibrahim MOGHRABI CHAYA ( né à Beyrouth en 1927 vie actuellement à Montréal), vice-président du Conseil Communal Israélite du Liban, remercia au nom de la communauté, le Leader de la Révolution Palestinienne Yasser ARAFAT (selon le Journal As-Safir du 4 Novembre).

9 Décembre 1975:
Les forces "alliées" renforcèrent leurs positions dans Wadi Abou-Jmil après avoir détruit un bunker phalangiste dans la Rue Georges Picot, prés de la Synagogue (As-Safir 15 Decembre).

10 Decembre 1975:
Camille CHAMOUN , le Ministre de l'intérieur, prétend que les forces "alliées" de gauche ont attaque la synagogue de Wadi Abou-Jmil, l'ont dévalisée et l'ont brûlée (As-Safir 11 Dec.).
Ce même jour, le Journal AS-SAFIR publie une interview avec les Juifs du Wadi dans laquelle l'avocat juif Selim fils du Mohel MOGHRABI CHAYA déclare que la synagogue ne subit aucune attaque.

7 Décembre 1975:
De violents combats ont lieu a Wadi Abou-Jmil entre Kataeb et forces "alliés"

Le même jour le Journal As-Safir publie une photo de la Synagogue de Wadi Abou-Jmil qui prouve que la Synagogue n'a subi aucun dégât.

13 Décembre 1975:
Mr Fahed A3'AD, gardien de la Synagogue déclare que la Synagogue ne subit aucune attaque ( As-Safir 14 Dec)

16 Décembre 1975:
Quelques maisons juives de Wadi Abou-Jmil furent brûlées et dévaliseuses par des voleurs.

22 Décembre 1975:
La Radiodiffusion d'Israël a rapporte, en se basant sur les dires d'un juif libanais ayant quitte Beyrouth, que la Synagogue située dans la zone des combats, a été l'objet d'une lutte acharnée , a tour de rôle de la part des antagonistes, pour s'en emparer. Mais les deux antagonistes ont veille a la sauvegarde de la Synagogue (As-Safir 23 Dec.)

14 Janvier 1976:
De violents combats ont lieu a Wadi Abou-Jmil. En cette même année, Youssef Salomon FARHI a transféré les SEFER TORAH anciens se trouvant au Liban, de Beyrouth a Genève, ou ils furent déposés chez le Banquier juif d'origine libanaise Edmond Jacob SAFRA.

20 Février 1976:
U
ne interview devant la Synagogue de Beyrouth Mr Nakhlé fils de Zaki MOGHRABI CHAYA ( né à Beyrouth en 1945 vie actuellement a Bruxelles ancien directeur de l’école de L'Alliance ) declare sur la Synagogue de Beyrouth

M. Mograbi, Dr. ecole Alliance Israélite

Et a 300 metres de la, dans le quartier juif, la grande synaguoge etait intacte: Un miracle et un paradoxe de plus.

Mograbi: Elle a ete gardee par le fond du Fatah, les Palestiniens, pour sauvegarder la synagogue et les juifs qui se trouvaient a l’interieur de la synagogue même.

Journaliste: Et en aucun moment on vous a moleste?

Mograbi: Aucun, absolument.

Journaliste: Vous ne dites pas ca pour nous faire plaisir ou par crainte?

Mograbi: Non, je ne dis pas ca pour vous faire plaisir, absolument pas. On ne craint rien, absolument, c’est un pays encore assez libre je l’espere. On ne craint rien absolument.

Journaliste: Vous ne parlez pas sous la contrainte?

Mograbi: Je vous dis que non, vous pouvez me croire non?

Le 6 Juin 1982:
Commence l'invasion israélienne du Liban.

14 Juin 1982:
L'armée israélienne est déjà a Baabda, aux confins de la ville de Beyrouth.
Les tirs des avions israéliens ont atteint par erreur la Synagogue de Wadi Abou-Jmil et l'ont partielle-ment détruite.

Le 25 Sept. 1982:
Un photographe de l’armée israélienne a pris des photos de l’intérieur de la Synagogue, et d’après ces photos, on remarque que les bancs et les meubles étaient en bon état et qu'aucun vol n'a été commis.

Le 6 Février 1984:
Des combats violents éclatent a Beyrouth.
Les familles juives quittent Beyrouth-Ouest vers le Secteur Est.
Seules deux familles juives demeurèrent dans le quartier (la famille Haim HALLALA COHEN et la famille Selim JAMOUSS ) ainsi qu'une femme seule du nom de Lisa NAHMOD.
Apres cette date, le quartier Wadi Abou-Jmil et la synagogue furent occupés par un groupe armé libanais de confession Chi'ite (AMAL).
En fait, la Synagogue fut saccagée, volée et entièrement brûlée. Il ne restait que les
les murs et une partie du toit. Tout a été complètement arraché ou brûlé :
les portes, les fenêtres, les bancs, l'autel, tout ce qui pouvait
être emporté a été pris, et le reste brûle.
Sur les murs de la Synagogue des slogans hostiles aux Juifs furent inscrits.
En Février 1995, sur la demande de l'Etat Libanais et moyennant dédommagement ,ce groupe chi'ite a quitte la Synagogue et le quartier Wadi Abou-Jmil.

Le 15 Aout 1984 :
Selim Mourad JAMOUSS est kidnappé de sa maison située prés de la Synagogue, puis ensuite tue (date inconnue). Son corps n'a jamais été retrouvé.

N.B.: JAMOUSS avait les clés de la Synagogue.

Lisa NAHMOD, la seule juive a n'avoir pas quitté le quartier de Wadi Abou-Jmil (elle y a demeure jusqu'a sa mort en date du 30 Octobre 2010), m'a confirme en Sept 2008 un secret:
La véritable raison du kidnapping de Selim JAMOUSS était le vol du mobilier de la Synagogue et des anciens documents de valeur qui s'y trouvaient.
Les kidnappeurs pensaient que JAMOUSS était au courant de l'emplacement de ces documents.

Le 29 Mars 1985:
Haim HALALA COHEN (de nationalité iranienne, né a Beyrouth le 1 er Septembre 1946) fut kidnappé de sa maison située prés de la Synagogue, puis tué le 26 décembre 1985. Son corps a été retrouve prés de Wadi Abou-Jmil et enterré au Cimetière Juif de Beyrouth.

14 Février 2005:
Le Premier Ministre Rafic HARIRI est tue avec 20 autres personnes. Avant sa mort, HARIRI avait offert la restauration de la synagogue Juive de Beyrouth, mais les Juifs avaient décline l'offre de peur de voir la Synagogue détruite a nouveau.

Le 2 Mars 2005:
Mr. Isaac ARAZI devient le Président de la Communauté Juive du Liban, succédant ainsi a Mr. Joe fils de Sobhi MIZRAHI.

Le 21 Juillet 2009:
Sous la direction du conseil communal Juif du Liban les travaux de restauration de la Synagogue de Beyrouth commencèrent, quoique les travaux de nettoyage ont commencé bien avant.

Le 16 Mai 2014:
Chirine KABBANI Journaliste Libanaise du CHARK EL AWSAT, publie dans ce journal un article sur la Synagogue de Beyrouth et les Juifs du Liban.. Cet article abonde d'erreurs historiques et ne reflète en aucun cas la réalité

Le 27 Mai 2014:
En ce qui concerne la restauration de la Synagogue, je tiens de sources sures bien informées que cette restaurations sera terminée au courant de 2014, mais pas en Mai 2014, comme mentionne erronément par la journaliste Chirine KABBANI.

- La Synagogue de Beyrouth: >> Voir la Vue << (2003-02-01)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits