Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Mont Liban > Baabda > Eglise du Collège Notre-Dame de Jamhour

L’église du Collège Notre-Dame de Jamhour

En construisant le Collège Notre-Dame de Jamhour en 1950, on lança un concours pour une église qui pourrait accueillir l'ensemble des élèves. Le lauréat fut un jeune architecte français, Jacques Bosson ; mais l'argent manquait pour bâtir l'église. On lui réserva pourtant sa place au centre des bâtiments.

En 1964, le P. Jacques Bonnet-Eymard, recteur du Collège, décide d'entreprendre la construction de l'église.

Mr. Jacques Bosson est alors chargé de réaliser son projet.

Profitant des avantages du matériau moderne qu’est le ciment, l’architecte supprime les colonnes et conçoit l’espace de prière dans une circonférence où l’assistance voit l’autel situé non pas au centre, mais aux 3/4 du cercle. Ainsi tout le monde se tient devant l’autel ; derrière, on place la sacristie séparée par le lanterneau sur lequel reposent les voûtains du toit.

Acoustique

Une église en béton est sonore. On décide de tout recouvrir avec la pierre "ramlé"; elle est poreuse, d’une couleur chaude et absorbe les échos.

Vitraux

L’architecte s’adresse à un maître verrier de Chartres (France), Maître Gabriel Loire.

Sa technique est moderne. Au lieu de plaques de verre teintées dans la masse, il prend des pavés (5-6 cm d’épaisseur) teintés dans la masse. Ils sont reliés entre eux par du ciment au lieu de plomb ou de plâtre.

Les vitraux ne sont pas figuratifs. Ils n’ont pas de personnages. Les représentations sont symboliques.

Gabriel Loire donne comme titre à ses vitraux "Hortus conclusus", le Jardin clos, symbole du paradis terrestre, du Paradis céleste dont il est la figure ; de notre âme qui vit une relation avec Dieu. Le Jardin clos est le Jardin sacré du Cantique des cantiques. Il sert de support à une quête de la paix et de la joie, quête animée par Dieu puisqu’elle s’appuie sur la nature, son œuvre et sa création, riche en symboles.

Méditation

Conçue pour le dialogue avec Dieu, pareille à une marguerite géante, l’église Notre Dame de Jamhour nous attend au bout de la montée. La nature qui l’entoure est toute habillée de grâce et tout porte à croire que la Vierge Marie est là, qui nous attend.

En entrant ce n’est pas uniquement une église qui nous accueille mais une voûte céleste aux grandes vagues immobiles où vient se réfugier la Lumière.

Lumière des vitraux, qui forment tout autour, une limite entre le ciel et la terre.

Debout dans ce grand sanctuaire, comme à l’entrée d’une forêt immense, le regard s’envole vers les éclaircies bleues où voyage la lune qui symbolise la Vierge Marie.

Il n’y a pas un arbre, pas une feuille, et pourtant tout un jardin s’éveille, un jardin qui ondule à la lumière du jour qui naît de partout et ruisselle sous les voûtains.

A l’approche de Marie toute bleue et si belle, les amandiers surpris s’éparpillent jusqu’au cœur des étoiles. Les roses en prière s’inclinent. Jésus est là, qui effleure de sa main la ramure d’un cèdre.

Dans cet infiniment bleu, c’est Dieu qu’on rencontre, et de vitrail en vitrail, alors qu’au loin se profile le soleil rouge de la Passion, se développe toute une histoire d’amour.

- L’église du Collège Notre-Dame de Jamhour: >> Voir la Vue << (2003-05-01)
 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits