Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Mont Liban > Baabda > Eglise Saint Michel

Mar Mkayel, Saint Michel - L'église

Les noms de régions, villages, rues etc… porteurs des noms de saints sont nombreux au Liban: ‘Gebrayel, Azra, Zouk Mikayel, la Sainte Kadisha, les mar et les deirs etc…’ nos ancêtres étaient très pieux.

Au sud de Beyrouth, à l’ouest du caza du Metn sud ou Baabda s’étend le quartier de Chiah connu par sa très belle église dédiée à Mar Mikhayel ou Saint Michel l’Archange guerrier à la tête des troupes célestes, juste en puissance après Dieu et qui est connu ‘Quies ut Deus’ qui est comme Dieu (Zakarie 3/1-2 livre de Daniel 12/1) dans l’apocalypse 12/7-12.

Il est fait mention de l’archange Michel comme le prince des armées célestes et protecteur du peuple de Dieu contre Satan et ses diables.

L’Eglise a hérité de cette tradition. Saint Michel est regardé comme le défenseur du peuple saint.

Son nom Mi – ka – El (qui ose se comparer à Dieu) est un défi de protestation contre le diable et ceux qui se croient plus malins que Dieu.

Il est regardé dans la chrétienté comme protecteur de villes ou des royaumes: A Constantinople la superbe basilique : le mikaëlion.


Les papes à Rome au 5ème siècle également sur la Via salaria.

Les rois de France l’ont honoré au célèbre Mont Saint Michel dans le Golfe d’Avranches en Normandie où s’élève une basilique que viennent visiter des millions de pèlerins chaque année.

Que de légendes ont été écrites autour de cet archange à l’épée : en France aussi, chaque ville a fait appel à sa protection, Avenues, rues, quartiers Saint Michel.

Notre église du quartier de Chiah à Beyrouth sud-est témoigne de la foi des fidèles et s’est vue au centre de combats violents lors de l’épisode de notre malheureuse guerre récente.

Les Chrétiens libanais vénèrent tout particulièrement trois grands saints à l’épée ou la lance : Saint Georges, Saint Elie et l’archange Saint Michel incontestablement le plus grand des trois.

Ils incarnent l’esprit de résistance à toute tentative d’asservissement.

Durant les derniers événements l’église fut une ligne de démarcation entre belligérants. Ligne rouge gardée par ce militaire céleste.

L’église en souffrit ; la destruction fut énorme : mines et explosifs ont laissé leur trace ; les incendies et les flammes ont tout ravagé ; mais l’église persiste là.

La population qui l'entoure a cependant changé de figure: jadis la région était toute chrétienne; elle s’est trouvée peuplée par les chiites.

Jardins, vergers, ambiance pastorale sont devenus des axes routiers, des constructions à la légère, des bidons villes… la population qui ne dépassait pas les quelques milliers a dépassé le million.

La guerre terminée la reconstruction a commencé. Une grande église là où il n’existe presque plus de Chrétiens.

Un curé dessert l’église ; les enfants de la paroisse viennent de loin les dimanches et jours fériés; des prières nostalgiques s’élèvent toujours sous le regard et l’épée de Saint Michel.

Il a fallu en reconstruire entièrement des parties détruites, mais son emplacement à cet endroit en fait tout un symbole et un rappel:

Notre Liban n’est pas monochrome ; les croyants de diverses obédiences peuvent coexister si quelque diable du dehors ne vient pas y semer la zizanie. Comme le dit l’apocalypse citée plus haut : 12/7-12 le combat des forces du bien contre celles du mal et la déroute de celles-ci, et leur rage contre ceux qui sont restés fidèles.

Haret Hreik, Leilaki, Chyah est à prédominance chiite de la banlieue sud de Beyrouth.

Ils se trouvent plusieurs mosquées et églises dont Saint Joseph, Mar Mikhayel car jadis le quartier était plus chrétien, le général Michel Aoun y est né et on lui donna le nom de l’archange : Michel.

L’Eglise qui a été bombardée durant les événements a été restaurée et a pris une nouvelle figure. La Banlieue sud de Beyrouth a été très endommagée par les meurtriers événements et la guerre de juillet menée par le Hezbollah contre l'envahisseur Israélien.

J’ai connu l’église avant les événements, je l’ai vue détruite, je l’ai revue restaurée c’est une église de paroisse, assez spacieuse, on y voit à gauche en rentrant, un petit monument dédié à la Sainte Vierge.
La façade ornée par cinq arcades qui donnent accès à l’église, et cinq fenêtres qui rappellent les cinq grandes arcades.

Un clocher est construit, adossé à l’église. Une forêt d’immeubles l'entoure de tous les côtés. Les vitraux qui la décorent n’ont rien de sacré: ils pourraient décorer une salle de sport, un auditorium, un réfectoire, cinéma ou autres.

L’art sacré y est mal compris, avec de mauvais peintres etc… on massacre nos anciennes églises si simples, et si sacrées… pire encore avec des vilains vitraux cet art soumis à la lumière et vivant en sa lumière. Saint Michel fut construite dans la première moitié du XIX siècle.

L'église a vu un événement de grande importance, la signature d'un accord entre Chiites et Maronites pour consolider les liens, l'entente, la cohabitation.

Mar Mikayel à Chiah deviendra un lieu de pèlerinage aux Libanais et au monde. Tout Libanais à n’importe quelle communauté qu'il appartient doit visiter Saint Michel.


- L'église Saint Michel: >> Voir la Vue <<
(2013-06-15)
- L'église Saint Michel - Extérieure: >> Voir la Vue << (2013-06-15)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits