Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Mont Liban > Baabda > Jouar El Haouz


"Jouar El Haouz" - La voisine du Styrax ou des forêts (Jiwar El Hawz)

Nombreux sont les noms de villages composés: Jouar el Hawz, Jouret el Ballout, Ain el Tineh, Ain el Tannour, Nabh el Teffeha, Beit Chabeb...

Jouar el Haouz ou plutôt Al Louban d'où serait issu le nom du Liban.

Un village des plus agréables, situé sur une colline accolée à Jabal el Kneisseh, d'une altitude de 1300 mètres, à 38 km de Beyrouth. On peut l'atteindre par plusieurs routes: soit celle du Metn, Dhour el Choueir, el Mtein soit par celle de Bhamdoun, Hamana et autres.

Jouar el Haouz appartenait à l'Emir Youssef Ben Ismail Ben Hassan Abillamaa depuis 1717, puis la propriété de ses descendants. Les Emirs Abillamaa se sont convertis au Christianisme. Beaucoup de familles du Nord se sont refugiés là, travaillant la terre, construisant, s'associant dans leur travail aux Emirs. Le village s'est développé et enrichi: on plantait les cerises, les vignes et beaucoup d'autres arbres fruitiers.

La famille Chammoun venant de Tannourine, appela un des leurs, le prêtre Père Philippos el Hage qui s'occupa de la paroisse et amena au village ses parents rapprochés. Durant la révolte de 1840 / 1860, le village et ses habitants subirent beaucoup de dommages, destructions, meurtres, émigration, égorgements par les Druzes et les Ottomanes. Les belligérances terminées et le calme rétabli, Jouar el Haouz reprit son développement et sa prospérité.

Dans le village, se trouvent plus de huit sources d'eau potable dont certaines minérales.

Durant les derniers événements, plusieurs martyrs ont versé leur sang pour leur convictions chrétiennes et patriotiques. Beaucoup de nouvelles constructions s'y sont élevées, de belles maisons qui en ont fait un village dont les habitants sont hospitaliers et aimables. On découvre au village "une citadelle de la tour", ancien vestige aux pierres énormes. On y voit un caveau: "La tombe du Juif", très ancienne et taillée dans le rocher; également un vieux chêne de cinq cent ans prés de l'église.

La localité s'est dotée de plusieurs institutions qui s'activent: la municipalité, la commission paroissiale, le club sportif, les congrégations religieuses, Caritas, et des activités culturelles de toutes sortes. J'aime signaler Fred Joseph Maroon, un artiste photographe américain qui est originaire de ce village.

Joseph Matar

- Jouar El Haouz: >> Voir la Vue << (2014-09-15)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits