Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Mont Liban > Jbeil-Byblos > Qirqraya


Qirqraya

On trouve au Liban certaines terminaisons, débuts, ou syllabes d’origines différentes dans les noms des villes et villages: Les origines araméennes, syriaques, phéniciennes, cananéennes, arabes, latines, ottomanes etc… Cela prouve la souplesse et l’intégration de cette nation dans le jeu de l’émigration, du changement, d’invasions etc…

Les 'Ayya' qui est syriaque: Faraya, Araya, Daraya, Qirqraya, ou la terminaison 'Oun' Majdelyoune, Saydoun, Batroun, Rayfoun etc… ou un début ‘Mey’: Meyfouq, Meyrouba, Meyfadoun.

Les listes sont longues… Je m’arrête à Qirqraya. Son origine a plus d’une signification: sentir le froid, terre ou fagot de bois etc… ou Quirqara : le tronc d’un ancien olivier, vide, creux, ou âgé de plus de cent ans.

Qirqraya est encore l’un des rares coins qu’on ne pouvait atteindre qu’à pied ou à dos d’âne; j’ai su que récemment une très modeste route venant d’être aménagée; lors de ma visite, c’était un sentier qu’on devait franchir à pied.

En réalité, Qirqraya n’est pas un village, c’est un hameau de quelques maisons parsemées et perdues dans une belle nature à bord d’un fleuve sacré: Adonis; plus haut c’est le grand village de Kartaba; plus bas c’est un Eden féérique ‘Janneh’ le paradis. Dans la vallée passe le mythologique fleuve, alimenté par les eaux d’Afca. Qirqraya est entre 650 et 800m d’altitude. Pour l’atteindre, on prend la route de Nahr Ibrahim, Kartaba, et on bifurque à ‘Koue el Machnaca’ situé à 70km de Beyrouth.

Le maître de Céans c’est le quadrupède équidé, tout honneur à l’âne; c’est un passe partout : transport des eaux, affaires, céréales, pierres pour la construction, sable du fond de la vallée, récoltes, labour etc…

Pour la construction des quelques habitations très bien intégrées dans la nature, c’est l’âne qui a transporté le ciment, le fer, et tout le nécessaire.

A Qirqraya il n’y a pas l’infrastructure d’un village; ici il n’y a pas de cliniques de médecins, de téléphones, de routes etc…

A Qirqraya, le temps s’arrête, c’est l’oubli, c’est la retraite, la fin de carrière, l’oubli de soi.

Les sentiers, les escaliers ciselés dans les rochers comme des pièces précieuses, les mûriers accoudés sur les maisons, les fleurs partout… près de chaque maison il y a un four, un ‘saj,’ un ‘tannour’, pour cuire du bon pain, des jarres remplies d’eau pour rassasier les anges, les passants, les visiteurs.

Dans chaque foyer, il y a des bêtes, vaches, chèvres, poules, chats et chiens mais le caïd, le patron c’est toujours l’âne ou l’ânesse.

Qirqara est un petit hameau chiite dans la région de Byblos, en face d'un autre hameau plus petit encore Chouan, à majorité chrétienne, lui, dans la région du Kesrouan, séparé par le fleuve et la vallée. Ici le péché n’existe pas, il n’a pas de place, les gens sont purs, vrais, simples.

L’électricité existe modestement: quelques ampoules, les unes souvent accrochées sur les branches des arbres. On me raconta qu’il y a là des ruines, d’anciens vestiges; je n’ai rien vu, mais c’est très probable car de Byblos, jusqu’à Afca les temples, les monuments, les vestiges archéologiques se succèdent.

De pareils coins, au Liban, il n’y en a plus. On y trouve dans les comptes, dans les songes des nuits d’été, les histoires de mille et une nuits.

Ici c’est l’évasion, c’est un autre monde qu’on découvre. Qirqraya est un hameau à visiter.


-
Qirqraya: >> Voir la Vue << (2012-03-01)
-
Qirqraya: >> Voir la Vue << (2012-03-01)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits