Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Nord > Le Batroun > Village de Hardine et le Temple de Mercure

Le Village de Hardine et le Temple de Mercure

Du syriaque : « pieux et dévot », « témoin du jugement », « quartier de la foi », et « ardent en religion ».

Archéologie:

« Hardine, le rocher de la foi et de la religion »
« Village des 30 églises et monastères »
« Le premier village du mont Liban, à embrasser le Christianisme »
« Renommée parmi les premiers villages »
« Cette localité d'une importance exceptionnelle dans l'histoire Maronite »
« Altitude : 1100 mètres »

Aux confins des trois cazas de Batroun, Bcharré, et Koura, entourée de forêts immenses et vastes, et décorée par le vestige de son passé dont :

1- Le fameux rocher incliné vers l'Ouest et connu pour :

a- Ses fossiles
b- Son unique dimension (350x100m).
c- Etre l'une des trois merveilles du Mont Liban, à savoir:
La vallée de Kannoubine, Le château de Beiteddine et le rocher de Hardine.

2- Une série de cavernes préhistoriques et de temples rocheux.

3- Son temple dédié à Mercure et reconnu par ses 30 énormes piliers du style Ionique rare, appelé « le château romain de Hardine »
Il en est dit qu'il faut le conserver étant très important et l'un des plus grands temples du Liban. D'après les inscriptions trouvées sur les rochers de Hardine sa construction fut recommencée avec l'Empereur Hadrien (117-137).

4- Plus de 50 sarcophages creusés dans les rochers.

5- Plus de 30 monastères, églises, et ermitages intacts ou restaurés dont:


a- Le monastère de « Mar Fawka » (VIe siecle).
b- Le monastère patriarcal et son ermitage datant de l'arrivée des Maronites au Mont Liban avec son église vouée à « Mar Sarkis el Karn » (St Serge) au style basilique.
c- Le monastère de « Mar Youhanna al Chaqf » (St Jean), et son ermitage de l'époque des croisés.
d- L'église « Mar Taqla », dans le quartier des Kassab dont le père du St Al-Hardini a entamé la restauration à partir de la deuxième décennie du 19e siècle.
e- L'église et l'ermitage de St Stephan à l'intérieure d'une cavité rocheuse au-dessus de la plaine du fleuve Al-Jawz.
f- Les ruines du monastère St. Richa et son église parmi les décombres de la cour du temple romain, ou s'établit l'Archevêché Jacobite entre 1384 et 1598.
g- Les ermitages St. Joseph, Ste. Anne, St. Ephrem le Syriaque, St. Jacob le frère du Seigneur, et Deir El Fakhhar (Argile) dans les cavités rocheuses de Kfarchira.
h- L'ermitage de Notre Dame de la Forteresse dans la cavité de la Source.
i- L'église de St. George et Edna caractérisée par ses anciennes gravures chrétiennes (poissons et croix).
j- Les églises de St. Elias, St. Challita et Nohra dans les cavités rocheuses.
k- Les anciennes églises pastorales vouées au St Serge et Bacchus et à notre Dame de la Délivrance.
l- L'église pastorale actuelle « Mar Chaina » (1844).
m- L'église de St Theodor avec son abside semi-sphérique au-dessus de l'autel Maronite.
n- Les deux églises des Sts. Antoine de Padoue et Tomas rénovées simultanément en 1907 et 1950.
o- L'église de la Ste Thérèse de l'Enfant Jésus (1946).
p- Le Foyer du St Nematullah Kassab Al-Hardini (1808-1858) bâtie des dons des Hardiniotes au Liban et dans le monde.

Portraits Historiques:

a- Sarah Al Hardiniya (1199) : Première des ermites libanais connus.
b- Benjamine héros des Moukaddamines Maronites ayant défendu Batroun et Jbeil (fin du 13e siècle).
c- Deux copistes :
· Le prêtre Ibrahim Ben Gerges ( début du 16e siècle)
· Le père Antonios Kassab (milieu du 19e siècle).
d- Le Moine Jacob Sarkis Dagher, surveillant du collège Maronite à Rome au moment de sa fondation en 1583.
e- Le Patriarche Jean David (1367-1404) le dernier des quatre Patriarches Maronites à Hardine.
f- Trois évêques de Hardine, à son siège épiscopal Syriaque, trois parmi les onze évêques Syriaques de son siège étaient originaires de Hardine :
· Sévère Issa (1443-1480)
· Ibrahim Hdayban (1503-1524)
· Gerges Dagher (1590-1598)
g- Cheikh Bou Dagher (milieu du 17e siècle) qui encouragea les familles Maronites à s'installer à Hardine.
h- Des dizaines de moines dont :
· Le Saint Al-Hardini précepteur de St. Charbel.
· Son frère, père Elysée (1799-1875) : premier ermite officiel à Annaya.
· Père Boutros Dagher (1847-1916) : ermite de Deir Houb Tannourine.
i- Onze jeunes naufragés dans l'accident du Titanic la nuit du 14-15 Avril 1912.

Référence: R. Bassil Rafic, Hardine. Recherche historique archéologique, économique et sociale.
D.E.A. U.S.E.K. Faculté d'Humanité (1997).

- Le Village de Hardine: >> Voir la Vue << (2002-01-01)
- Le Temple de Mercure: >> Voir la Vue << (2003-01-01)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits