Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Nord > Tripoli

Khan el Saboun à Tripoli

Tripoli, une des villes qui ont conservé leur cachet médiéval et antique, une des villes qui gardent encore tout leur caractère nostalgique sur tous les plans, urbains, les rues, les coins, les places, les temples et lieues de culte etc…

Les êtres humains dans leur société, mœurs, us, coutumes, relations etc…

La tradition, fêtes, le commerce, les communications… le travail en commun. On y trouve des souks, et des places pour chaque métier artisanal, le souk des couturiers, des bijoutiers, des cuivreuse, des savonniers, des menuisiers, etc…

Même pour les produits de consommation, on trouve le souk des bouchers, des pâtissiers, des poissonniers, des vendeurs de volailles, du matériel ménager etc… comme on trouve dans certains villes, le quartier des écoles, des bibliothécaires, librairies, des imprimeries, on trouve au Liban encore des villages d’Imprimeurs, des dizaines de grandes imprimeries avec tout leurs accessoires fonctionnement en permanence. Des villages dont un métier se généralise exemple, un village de cuisiniers et de chefs, de tailleurs de pierres, d’étameurs etc…

En visitant Tripoli, on remarque des centaines d’arrêts qui passionnent le visiteur.

Auberges et restaurants, ruelles et vestiges, quartiers et places, citadelle, rue des Eglises, Mosquées, les souks : souk Haraj, cuivreries, menuisiers,… La caravane sérail, les hammams, les cafés, en plus de la plage et des pêcheurs…

Arrêtons-nous au centre de Tripoli, non loin de la mosquée, à gauche du souk des bijoutiers, vous vous trouvez alors à l’intérieur d’une grande bâtisse qui fut au temps des Ottomans, un arsenal militaire. Tout autour de cette cour intérieure, se trouvent des bâtiments de deux étages avec des arcades et qui n’ont pas été faits pour ce qui en est aujourd’hui le savon. Le travail là est artisanal ; Tripoli est entourée de vastes champs d’oliviers, depuis le Koura jusqu’au Akkar et où la meilleure huile d’olive se trouve en abondance.

Les artisans fabricant le savon, ont poussé leur recherches pour fabriquer du savon coloré et parfumé et présenté sous des formes différentes ; à part le côté cube traditionnel, on découvre toutes sortes de formes, (l’ovale, boule, les fleurs et fruits, la forme de certains oiseaux et animaux, et des formes fantaisistes créées par les fabricants pour satisfaire leurs clients.

Une vaste gamme du savon traditionnel en plus du savon végétal, aux arômes de menthe, de rose, violette, ambre, camomille etc… et des accessoires pour les salles de bains etc….

A l’intérieur de ce khan, on peut voir comment on travaille, comment on modèle les tablettes comment écrire, découper ; on peut voir quelques photos anciennes sur le fondateur de cet artisanat. On vous explique aussi les différentes techniques du métier.

On pense actuellement créer le musée du savon à Tripoli comme ce fut le cas à Sidon. On est amusé par la manière d’étaler les tablettes de savon en cercle, ou en hauteur et en différentes constructions géométriques. Actuellement avec tous les détergents, et savons fabriqués par l’industrie actuelle, la consommation du savon à l’huile d’olive est en régression, ce qui fait que les artisans du Khan el Saboun sont en train de mettre à point du savon ‘bio’ écologique.

Une visite et l’arrêt au khan à Tripoli est des plus instructives; pourtant, jusqu’aujourd’hui, il y a beaucoup de foyer qui fabriquent leur savon à domicile, comme on fabrique le pain et chacun a sa formule proportionnelle qui varie en gramme entre huile, eau, et soude.

Joseph Matar

- Khan el Saboun: >> Voir la Vue << (2010-10-15)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits