Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Sud > Tyr > Nacoura


Nacoura

La frontière Sud où l'accès est totalement interdit sauf exception: ONU, Médecins Sans Frontières, corps diplomatique, militaires, missions étrangères, correspondants de presses, Croix Rouge et autres tenant un permis.

Le dernier village au Sud avant d'atteindre la frontière avec Israël ou la Palestine occupée est le village de Nacoura, un éperon des collines galiléennes.

Le nom est dérivé du verbe percer, trouer, creuser dans un rocher en relief… Le nom on le trouve aussi dans le Talmoud, nommé aussi par les Francs "Ladder of Tyre". (Bande étroite de plaine alluviale côtière)

Le site est d'une rare beauté, la nature est vierge et sauvage, des rochers pénétrant dans la mer, le sable d'une belle couleur.

Le site aurait pu être un site touristique de premier choix si la situation n'était pas en tension et le pays en état de guerre avec le voisin Israélien belligérant.

A Nacoura règne le calme et la paix vu le Q.G. des forces de l'ONU (UNIFEL) stationnées à la frontière Sud.

Nacoura, un village côtier du Caza de Tyr. Le village fut occupé par l'agresseur Israélien jusqu'au mois de Mai 2000.

Nacoura est à 103 kms de Beyrouth, à une hauteur de 60 m du bord de mer, limitrophe avec la Palestine, limité par le village de Mansouri, au Nord, Alma el Chaab et Tayr Haifa à l'Est, et par la Méditerranée à l'Ouest. On l'appelle Cap de Nacoura, Ras el Nacoura vu les rochers et gouffres qui pénètrent dans la mer, la pèche y est florissante, l'agriculture aussi. Du coté Israélien c'est le tourisme qui est actif.

Il se trouve une région entière nommé "Em Oumad", la mère de Oumad, une grande région entièrement Phénicienne. Les fouilles vont lentement, on suppose que sur la côte se trouvent les vestiges d'un port Phénicien; ce qui est logique car la côte depuis Ugarit au Nord jusqu'à Suez au Sud était l'aire de chasse des Phéniciens, même la Méditerranée entière. Ces vestiges n'ont pas été explorées, on les voit comme beaucoup d'autres coins qui auraient pu être intéressants. Ernest Renan s'y est arrêté, il en a parlé dans son livre "Mission en Phénicie", mais il n'a pas exploité le site.

Dans le village se trouve une mosquée antique, une école, et une municipalité, avec routes et infrastructures urbaines. Les terrains exploités produisent beaucoup de fruits.

Avec la paix, Nacoura se transformera en un centre touristique de premier choix… Mais quelle paix et quand?

Joseph Matar

- Plage Nacoura: >> Voir la Vue << (2015-06-01)
- Markaz el Labbouneh: >> Voir la Vue << (2015-06-01)

- Madinat Om-Omad: >> Voir la Vue << (2015-06-01)
- Madinat Om-Omad:>> Voir la Vue << (2015-06-01)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits