Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Beyrouth


La forêt de Beyrouth - Horch Beyrouth

Une forêt, c’est une grande étendue couverte d’arbres ; il y a des forêts qui ont été plantées par l’homme, d’autre où les arbres ont poussé sans aucune intervention humaine, comme les anciennes forêts qui couvraient tout le Liban jadis.

Quelquefois, les dunes, les sables mouvants sont plantés et convertis en forêt comme le bois de pins de Beyrouth. Ce sont des pins maritimes dit aussi pins d’Alep à longue tige et à frondaison parasol.

Du côté sud ouest d’Achrafieh en direction du sud se trouvent une grande étendue de sable dont une grande partie fut boisée depuis le 18ème, 19ème siècle du temps des émirs Chéhab et surtout sous la période des ‘Moutassaref’. Ces derniers à majorité Européens voulaient développer, urbaniser, construire des écoles, hôpitaux, des orphelinats, percer des routes, planter, ériger, irriguer etc… en 1868 et sous le Moutassaref Franco Bacha une compagne de reboisement fut déclenchée dans le Liban, des arbres aux bords des routes. Arbres forestiers et d’autres fruitiers. Les gardiens forestiers furent installés pour défendre la forêt ; interdiction d’abattre des arbres ; interdit aux chevriers de faire paître leurs troupeaux dans les étendues où les pousses sont jeunes encore, en plus la distribution de graines d’arbres à planter etc..

Quant à Beyrouth, une grande étendue s’appelle ‘les sables’ et où se trouvait une prison du même nom, une autre partie fut boisée du côté de l’hippodrome et de la Résidence de l’Ambassadeur de France (le palais des pins). Actuellement cette forêt est très bien entretenue par le ministère de l’agriculture et les responsables : la plantation d’arbustes y est permanente.

Lors des événements, beaucoup d’arbres ont été endommagés, incendiés, calcinés par le feu. La forêt de Beyrouth reprend sa jeunesse, sa beauté, ses perspectives.

La Forêt de pins de Beyrouth est un grand parc d’attraction, un espace vert à l’intérieur de la capitale.

Comme il en est constitué dans toutes les grandes villes. On compare le pin , le sapin à la femme du curé, si l’on coupe la tête du pin, l’arbre meurt, et si la femme du curé meurt, ce dernier ne pourra plus se marier.

La forêt de Beyrouth est entouré par des auto routes de tous les côtés, on peut l’atteindre de partout, elle est centrale ; on peut s’y promener et s’y plonger dans le sein de la nature.

On voit en permanence les chevaux de l’hippodrome longer la forêt. La forêt est gérée par la municipalité de Beyrouth. Jadis la forêt s’avançait jusqu’à Badaro et caressait la mer, vers Ramlet el-Baida, sa superficie dépassait un million trois cents mille m2, elle est réduite aujourd’hui en 1982 à 320000m2 durant les tristes événements, l’invasion israélienne à détruit 90%, des arbres furent calcinés, brûlés, cassés… En 1990 on a organisé un concours pour son aménagement et sa plantation.

On a cru un temps que ce fut l’émir Fakhreddine II (17ème siècle) qui l’avait crée, car en cet endroit il y avait des marécages. Mais les Francs, au 12ème siècle, nous dit Guillaume de Tyr, l’exploitèrent déjà pour les bois de leurs machines de guerre ou de siège. On l’appelait la sapinoir de Beyrouth.

Elle protège la ville contre l’envahissement des sables sous les vents du sud-ouest. On l’appelle : ‘le Horch essanaoubar’.

Un jumelage a été réalisé avec la région Ile de France célèbre pour les aménagements de ses sites naturels avant que le béton ne massacre la ville. Le ‘Mocadem’, à un certain temps a voulu prendre des mesures de protection avant qu’on ne réduise cette zone boisée en peau de chagrin : jeunes pousses arrachées, sol jonché de débris, pistes piétonnes à restaurer… laisser aller des gens dans un domaine public sans surveillance peut nuire à la forêt… Pour Lamartine c’était le site de ses rêves. Actuellement, plusieurs autres espèces d’arbres forestiers ont été plantées autre que le pin. On intégra aussi la faune : hyène, sanglier, chacal, tortues, etc…

En plus de la grande variété d’oiseaux qui se trouve, plusieurs arbres et espaces gazons sont irrigués, la forêt respire, et vit au rythme de la capitale.


- La forêt de Beyrouth - Horch Beyrouth: >> Voir la Vue << (2012-04-15)
-
Exposition horticole Fête du Printemps: >> Voir la Vue << (2016-06-01)
-
Exposition horticole Fête du Printemps: >> Voir la Vue << (2016-06-01)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits