Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Mont Liban > Kesserwan > Ghazir


"Ghazir" la séparée, coupée,

Keserouan ! Cette forteresse imprenable...

Keserouan..., la résistance, l'héroïsme, le peuple courageux et glorieux!

Le Keserouan s'étendait du Metn-Nord "Le Kateh", au Keserouan actuel, le Ftouh, et englobait une grande étendue de la région de Jbeil-Byblos. A elle seule, la région du Keserouan représentait presque la moitié du Mont-Liban.

Le Ftouh-Keserouan, mot dérivé de l'arabe signifiant la conquête, la rentrée, l'ouverture. En effet, la région a été conquise par les Arabes d'où le nom Ftouh. La capitale de "Ftouh" est Ghazir, la plus grande agglomération de la région.

Le mot d'origine sémitique est mentionné dans Josué 10/33.

Résumer Ghazir en deux pages est une besogne impossible, il faudrait plusieurs tomes, une encyclopédie. Ghazir est à 23 Km de Beyrouth, à 350 m d'altitude. Limitée à l'Ouest par le littoral de Jounieh, Maameltein, au Nord par Guineh, à L'Est par Aramoun, Kattine, le Sud par Sahel Alma, Jounieh. Pour atteindre Ghazir, les routes sont nombreuses et dans toutes les directions, je mentionne l'autoroute Beyrouth-Tripoli qui est à cinq minutes à peine de Ghazir.

Parler de Ghazir la ville historique, touristique, de ses us et coutumes, de l'ancien souk, de ses grandes places, celle centrale ou celle qui est en face du séminaire des pères maronites qui jadis appartenait aux pères Jésuites... Dans ce séminaire Ernest Renan a écrit son œuvre : "La vie de Jésus". Ghazir abrite plus de dix églises dont Notre-Dame des Tours, l'église Saint Elie, Notre-Dame "Habeichieh" ... et un grand nombre de couvents et monastères Notre-Dame des Prés, Saint Maron, Saint Antoine, Al Mazar, Saint François et les écoles des religieuses en plus des écoles officielles...

L'élevage et l'industrie du ver à soie, furent florissants et très rentables du XVII au XIX siècle. Cela assuraient les rentrées monétaires aux villageois et a les aidé durant les années sombres.

A Ghazir se trouvait un tribunal Chiite Jaafarit. Là sont nés l'Emir Béchir II le Grand et le président Fouad Chéhab. Plusieurs familles de notables géraient Ghazir : les émirs Chéhab, les émirs Maan, les Emirs Assaf, les Cheikhs Hobeich et autres.

Un grand Patriarche : Youssef Hobeich fut élu en 1823 à la tête de la communauté Maronites c'est-à-dire durant la révolution des paysans et la guerre confessionnelle entre maronites et Druzes.

Il y a aussi plusieurs confréries religieuses, comme celle de l'Immaculée Conception, ou les chevaliers de la Vierge et autres, la société de bienfaisance Saint Vincent de Paul, la Chorale de la paroisse...

De même, un conseil paroissial, un hospice médical pour soins et aides des malades, les scouts du Liban ont leur places. Un buste de Renan fut érigé près de la place centrale du village et un jumelage entre Ghazir et la ville de Tréguier en France a vu le jour en 2009.

Le village compte parmi ses fils et filles des hommes politiques, des érudits, des poètes et des savants, des historiens, penseurs et chercheurs, des artistes et des artisans très actifs, Il y a quelques années, y fut érigé un stade sportif où se déroulent des compétitions mondiales.

Les émigrés, les voyageurs qui conquirent le monde dont "Le Ghaziri", ce Religieux spécialiste des langues orientales, archiviste et bibliothécaire du Vatican et beaucoup d'autres.

N'oublions pas Ghazir et ses belles maisons Libanaises aux tuiles rouges, des centaines de nouvelles résidences luxueuses, des centres, de grands immeubles, de nouvelles constructions, des jardins aux arbres fruitiers et des étendues d'arbres forestiers, des sources d'eau, plusieurs grottes naturelles dont celle du Lion, les anciens moulins, les anciennes ruelles et les nouvelles routes pour desservir toute la région. Ghazir où l'industrie artisanale des produits alimentaires est en expansion et où des milliers de familles s'approvisionnent surtout pour la célèbre "mouneh" Libanaise.

L'Hôtel de ville a été construit aux temps des administrateurs en 1904.

De Ghazir, on a une grande ouverture sur l'horizon, des vues panoramiques sur toute la côte jusqu'a Beyrouth et sur la côte Nord jusqu'au littoral de Byblos.

L'infrastructure de Ghazir, la municipalité et le Conseil municipal œuvrent pour moderniser la ville et réaliser beaucoup d'activités culturelles et artistiques, réalisant des expositions, des conférences, des festivités diverses: théâtres, danses, concours, jeux, concerts, kermess.

Ajoutons à cela une école d'agriculture qui permet aux jeunes d'acquérir un métier et d'autres écoles qui font de Ghazir un centre national d'éducation où affluent des centaines d'étudiants de partout pour s'instruire...

Les Festivals et cérémonies réalisés à grande échelle, les restaurants par dizaines en plus des hôtels, chalets et boîtes de nuit donnant sur la plage.

Ghazir terre de Sainteté, de prières, de sacrifices, en effet, l'un de ses fils est l'illustre Père Yaacoub béatifié, et qui sera élevé aux autels des saints prochainement.

Les distilleries et les caves de "spirit" sont florissants, dont "Musar" vin de renommée internationale qui est très prisé en plus des distilleries d'arack.

Un village contemporain qui tient à conserver son ancien aspect pittoresque, rurale, et historique et c'est ce qui fait son charme.

Joseph MATAR

- Ghazir, l'ancien souk 1: >> Voir la Vue << (2017-02-20)
- Ghazir, l'ancien souk 2: >> Voir la Vue << (2017-02-20)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits