Back Home (To the main page)

 

Sections

About us

Contact us

 
 
Vues Panorama > Nord >  El Koura > Infé ou Enfé


Anfeh: Infé ou Enfé

Un petit village prolongé par une presqu’île en forme de nez (d’où son nom) long de 500 mètres sur 50 mètres de large, située à 70 km de Beyrouth au nord de Chekka el Héré, à 15 km avant Tripoli et à 5 km du couvent de Balamande, (Le Bel Mont des croisés) et non loin de l’autoroute sur la route côtière.

Ce village si typique, si spécial, si caractéristique est sculpté dans le roc, c’est le seul et unique village tout au long des côtes libanaises qui se distingue par ce nez dont la nature l’a doté.

Des réservoirs, des canalisations, des pressoirs, des escaliers, des dépôts, des urnes, des tranchées etc… sont creusés dans ce roc, sans oublier les salines creusées aussi sur ce long rocher.

Infé, telle une cellule ou une ruche sculptée dans la roche, fut entourée par des murailles et des fortifications aux pierres énormes, tirées des carrières voisines. Les phéniciens l’ont utilisée comme chantier pour la construction de leurs navires.

Plusieurs conquérants : Grecs, Romains, Arabes, Croisés, Mamlouks, Ottomans etc ont passé par Infé y laissant leurs vestiges, vu sa situation stratégique sur l’axe routier unique de la côte.

Infé fut le centre d’un fief vassal du comté de Tripoli au temps des Croisades, et les Francs y creusèrent un fossé de 100 mètres sur 30, traversant le rocher au niveau de la mer entre la côte et le nez. On y voit encore quelques murs du château des Croisés.

Enfé est aujourd’hui un village chrétien parsemé de couvents et d’églises:

Notre Dame d’el ‘Rih’- ‘Notre Dame des vents’.
Saint Simon, Saint Michel (Byzantin).
Notre Dame d’el Natour – ‘Notre Dame du gardien’, Sainte Catherine sont de l’époque des croisades etc.…
Notre Dame d’el Rih fut la première église de tout l’Orient dédiée à la Sainte Vierge Marie. Je mentionne aussi les anciennes demeures historiques de Infé, centre renommé de salines.

Ce ne sont pas des salines ordinaires mais historiques et typiques, creusées dans le rocher et alimentées par des ‘Eoliennes’ qui pompent l’eau salée pour la distribuer sur ce chantier, leurs roues si agréables surplombant la côte et les vagues. Quand aux noms, ils sont typiques. Ras el Natour -‘Cap ou tête du gardien’ Taht el Rih – ‘Sous le vent’, Ras el Kala’a – ‘Le cap de la citadelle’
La crique de Nouheyrab – le ‘petit fleuve’ Nahr est fleuve, nouheyrab est son diminutif. Le golf de Ras el Natour etc….

Une côte entièrement rocheuse un jardin public maritime abrite un petit port de pêche et de plaisance. Plusieurs projets sont à l’étude pour Infé et Deir el Natour. La réalisation d’un village pilote, modèle, un centre culturel et touristique, un parc marin pour la préservation de certaines plantes et espèces sous marines etc… sont à l’étude… et aussi l’exploitation écologique de l’environnement vu ‘les marées noires’ et la pollution des usines et les navires qui agressent la région. De temps à autre un festival est organisé. Des expositions, des activités culturelles, artistiques artisanales, sportives etc… ont lieu. Récemment une exposition de ‘Sel marin’ où l’on pouvait voir: ‘la fleur de sel’, « Sel Gemme », « Gros Cristaux », « Sel Fin », les cristaux de sel, le sel brut qui sera traité et épuré etc… où l’on montre toutes les étapes de la production : depuis l’évaporation de l’eau jusqu’à la consommation etc…n’est-il pas dit dans les Evangiles : « Vous êtes le sel de la terre, si le sel perd sa saveur avec quoi la lui rendra-t-on ?» (Mathieu 5,13). Non loin de Infé, coté sud se trouve un autre vestige des croisades surplombant la côte c’est le Deir du Natour ‘le couvent du gardien’ qui est rattaché au Balamande siège du Patriarcat grec orthodoxe.

Le Deir du Natour offre un joli cloître intérieur et son église a été récemment ornée de peintures et de fresques variées dans le style Byzantin par des artistes peintre originaires de Odessa.

Il est situé sur un promontoire, face à celui de Infé et offre une forêt rare et unique de myrtilles qui l’entoure et se poursuit par des plaines d’oliviers et une forêt de chênes.

Taht el Rih ‘sous le vent’ est une plage rocheuse dans cette région historique, un lieu de rencontre de ce village de pêcheurs et de marins… On y voit d’anciennes demeures plusieurs fois restaurées. Une inscription se trouve sur le fronton de la porte de la première église au nom de la Vierge Marie ‘Notre Dame d’el Rih’. On peut lire ce qui suit: « Sauvez-nous notre Dame d’el Rih… ». Paroles pathétiques pour des marins en détresse au fond de l’horizon? L’église est dans un mauvais état : des murs détruits, des icônes à peine visibles etc…

Le chercheur archéologue de plongée sous marine, Zareh Amadouny a découvert dans les fonds marins de Enfé une très grande quantité d’ancres de pierre et d’amphores à vin, à huile ou à graines, et les restes de navires échoués là suite à de très fortes tempêtes.

La visite de ce lieu laisse en nous des émotions inoubliables et une nostalgie que je ne peux décrire.

Joseph Matar

- Couvent Notre Dame Saydet el Natour, Enfé: >> Voir la Vue << (2005-04-01)
- Natation à Enfé: >> Voir la Vue << (2015-08-01)
- Fortification des croisades à Enfé: >> Voir la Vue << (2015-08-01)
- Le fossé à Enfé: >> Voir la Vue << (2015-08-01)

 

 


Panoramic Views | Photos | Ecards | Posters | Map | Directory | Weather | White Pages | Recipes | Lebanon News | Eco Tourism
Phone & Dine | Deals | Hotel Reservation | Events | Movies | Chat |
Wallpapers | Shopping | Forums | TV and Radio | Presentation


Copyright DiscoverLebanon 97 - 2017. All Rights Reserved


Advertise | Terms of use | Credits